21.08.2015

L'ange

Et l’ange s’est effondré
Foudroyé dans son élan
Le silence est retombé
Rien ne sera comme avant

« Qu’as-tu à me regarder ? »
Me dit il de sa voix pâle
« Rien rien n’a changé »
Répondis je d’un ton calme

Ses ailes ont toujours frôlé
Les flammes impétueuses
Et le feu l’a rattrapé
Bien aidé de la faucheuse

Mais elle était fatiguée
Et trop occupée ailleurs
Pour pouvoir à bien mener
Son cruel et dur labeur

Quand l’ange s’est relevé
L'auréole avait fondu
Son sourire était figé
Ses ailes avaient disparu

« Qu’ont ils donc tous après moi ? »
Demanda t’il froidement
« Tu n’as jamais été toi »
Répondis je lassement…